Crise cardiaque : premiers secours et défibrillateur

Moins de 40% des témoins de crise cardiaque connaissent les bons réflexes à avoir pour porter secours à la victime*. L’application des gestes de premiers secours et une prise en charge rapide permettraient de sauver plus de vies alors que les maladies cardiovasculaires représentent la 1ère cause de mortalité chez les plus de 65 ans et les femmes*. Et vous, connaissez-vous les gestes de première urgence pour aider une victime d’arrêt cardiaque en attendant l’arrivée des secours ?

Crise cardiaque : les bons réflexes à avoir

Une personne se plaint d’une douleur thoracique près de vous ? Vous êtes témoin d’un malaise cardiaque ? Il est important de pouvoir agir en conséquence et dispenser les gestes de premiers secours, de façon calme et non précipitée. Plus les gestes de premiers secours sont réalisés rapidement, plus les chances de survie de la victime augmentent.

Le saviez-vous ?
Une minute gagnée dans la prise en charge représente 10% en plus de chance de survie pour la victime d’une crise cardiaque*.

Découvrez en image les gestes qui sauvent.

Crise cardiaque et premiers secours – Aviva

Défibrillateur : utilisation et fonctionnement

La personne est inconsciente et sa respiration inexistante ? Une fois que vous avez appelé les secours, pratiquez un massage cardiaque tout en gardant le contact avec les secours via votre téléphone. Cherchez ensuite s’il y a un défibrillateur automatisé externe (DAE) à proximité ou demandez aux autres témoins de regarder s’il y en a un.

Tout le monde peut utiliser les défibrillateurs automatisés externes depuis 2007, mis en place dans les entreprises et les lieux publics (marchés, pharmacies, centres commerciaux, cinéma, mairies, etc.). Ils permettent de donner un choc électrique au cœur afin de le relancer et augmentent les chances de survie de la victime.

Les défibrillateurs sont simples d’utilisation : un appareil vocal vous accompagne dès qu’ils sont mis en marche et vous guide à chaque étape. Après avoir placé les électrodes sur la poitrine dénudée de la victime, le défibrillateur va analyser son rythme cardiaque. Le guide vocal vous alerte ensuite si un choc électrique ou des compressions thoraciques sont nécessaires. Surtout, vérifiez qu’aucun autre témoin ne touche la personne inconsciente pendant toute l’intervention !

Poursuivez la réanimation de la victime jusqu’à l’arrivée des secours ou le réveil de la personne.

Vous souhaitez vous former auprès de professionnels ? La Croix-Rouge française propose une formation PSC1, accessible à tous dès l’âge de 10 ans, qui vous permettra de vous familiariser avec les gestes de premiers secours.

Et, parce que malheureusement personne n’est à l’abri, pensez à vérifier que vous disposez des assurances adaptées pour vous aider au moment où vous en aurez le plus besoin.

Prenez soin de votre santé et de celle de votre famille avec une complémentaire santé adaptée à votre profil (jeune, famille, senior) et à vos besoins. Si vous êtes travailleur non salarié, choisissez une assurance santé qui réponde à vos besoins de professionnel.

Pensez également à vous mettre financièrement à l’abri, ainsi que vos proches, en cas de décès suite à un accident ou une maladie ou en cas d’incapacité temporaire totale de travail ou d’invalidité permanente, grâce à une assurance prévoyance individuelle. En tant que chef d’entreprise, en plus de la couverture de santé collective obligatoire, vous pouvez aussi souscrire pour vos salariés un contrat de prévoyance collective.

Dans tous les cas, si vous avez une question, contactez votre Agent Général Aviva qui se fera un plaisir de vous répondre.

* Fédération française de cardiologie, « Arrêt cardiaque : 1 vie = 3 gestes », 2020

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 29/09/2021

Contacter un agent